Comment fonctionne l’assurance vie ?

placement-retraite.jpg

L’assurance vie est un placement multifonctionnel qui s’avère très bénéfique pour les ménages. Même s’il constitue un produit d’épargne très prisé, il existe encore une grande masse des particuliers qui ignore toujours tout de cet outil patrimonial. Quel est alors le fonctionnement de l’assurance vie ?

L’assurance vie : un contrat pour tous les ménages

L’assurance vie est un contrat conclu entre deux parties. Juridiquement parlant, il s’agit d’un accord signé entre un souscripteur (le particulier) et un intermédiaire financier (banque, compagnie d’assurance).

En dehors de ces deux parties, il est fréquent qu’on entende parler d’une troisième partie : l’assuré. Il n’est rien d’autre que la personne qui conditionne le paiement du capital. Cela dit, s’il ne rend pas son dernier souffle, l’assureur ne pourra en aucun cas verser le capital au bénéficiaire de l’assurance. Dans la majorité des contrats, le souscripteur et l’assuré sont la même personne.

Pour finir, il faut mentionner un dernier acteur qui intervient aussi dans le fonctionnement de l’assurance vie. Il s’agit précisément du bénéficiaire qui n’est rien d’autre que la personne que l’assuré a désignée pour profiter du capital qu’il a constitué depuis son vivant. Il peut être question d’une personne physique (parenté, ami proche…) ou d’une personne morale (fondation, association…).

Cependant, pour financer ce placement, le souscripteur a généralement la possibilité de se pencher sur différents types de produits financiers.

assurance-vie-retraite.jpg

Comment financer une assurance vie ?

Pour que l’assurance vie ait de la valeur, il faut d’abord que le souscripteur constitue son capital au nom d’un bénéficiaire qu’il aura pris le soin de désigner. Afin de financer ce contrat, il peut se tourner vers le fonds en euros. C’est un support de financement très sécuritaire pour le souscripteur qui a donc la certitude de récupérer les montants qu’il a investis.

En deuxième option, le souscripteur peut constituer son capital en investissant dans des unités de comptes. La valeur de ce moyen de financement évolue généralement en fonction du marché financier. En dépit du caractère incertain que présente ce support, sa performance soit plus grande que celle qui serait délivrée sur le fonds en euros.

Pour finir, le souscripteur a aussi la possibilité d’utiliser ces deux produits financiers à la fois. Dans ce cas, il va falloir que le type d’assurance vie qu’il a choisi lui permette cela, car on distingue également deux types de contrats d’assurance vie.

Quels sont les différents types d’assurance vie ?

Lorsqu’un particulier souhaite souscrire une assurance vie, il a la possibilité de choisir entre deux types de contrats.

Le contrat monosupport

Avec ce type de contrat, le souscripteur n’a le droit d’investir que sur un seul support financier, notamment le fonds en euros. C’est d’ailleurs l’unique forme de contrat qui existait historiquement.

Le contrat multisupport

Ce n’est que récemment que les contrats multisupports sont apparus et permettent ainsi aux souscripteurs d’investir non seulement sur le fonds en euros, mais aussi sur les unités de comptes. De nos jours, ce sont ces types de contrats qui sont de plus en plus commercialisés par les différents distributeurs.